PRODUIRE TOUT EN CRÉANT DES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUES

Nos principales réalisations environnementales

Plan ferme

Ce croquis montre l'évolution naturelle du site entre l'année 1980 et maintenant ; comme quoi, la nature a du répondant ! Les espèces encadrées étaient présentes sur la ferme en 1980, toutes les autres sont revenues depuis.

REVALORISER LES ESPACES NATURELS ET LES PAYSAGES

Depuis 1992, des centaines d’arbres et de linéaires de haies diversifiées ont été plantés. A côté, plusieurs points d’eau ont été creusés. Le tout a permis à de nombreuses espèces, faune et flore, de revenir, fortifiant et solidifiant ainsi la chaîne alimentaire. Les paysages en ont également bien profité, comme le montre le croquis joint (année 1980 comparée à maintenant).

Nature Ferme des Ruelles

L'AGRICULTURE DE CONSERVATION DES SOLS

Notre priorité : travailler en harmonie avec la nature et non plus la contrôler.

L’agriculture de conservation des sols vise le moins : moins de pétrole dans le travail du sol et moins de chimie (insecticides, fongicides, herbicides, engrais). En revanche, elle utilise une énergie durable, abondante et toujours renouvelée :  le soleil.

Ainsi, nous avons supprimé le labour et le travail du sol en les couvrant par d’autres cultures toute l’année, nous permettant d’économiser environ 5000 litres de carburant par an sur 50 hectares.

L’intérêt est de protéger et régénérer le sol, d’y fixer du CO2 et d'attirer les vers de terre, les papillons et les oiseaux dans les champs.

AGROFORESTERIE

L'AGROFORESTERIE

En 2017, 600 arbres ont été plantés sur 20 hectares de parcelles agricoles. Notre objectif : revenir à un écosystème équilibré et diversifié sur les parcelles concernées

Nous avons donc choisi ce mode d’exploitation qui consiste à associer, sur une même parcelle, des cultures (blé, tournesol...) et des arbres (tilleuls, noyers...). L'union faisant la force, ces productions captent davantage de CO2, régulent mieux le climat et enrichissent le sol. 

miscanthus

LE MISCANTHUS

Ne vous fiez pas à ce nom étrange... Plus communément appelé "Herbe à éléphant", le miscanthus est une plante qui subvient à la plupart de nos besoins énergétiques tout en limitant l'effet de serre

Une fois coupé et réduit en copeaux, introduit dans une chaudière spéciale,  le miscanthus chauffe tous les bâtiments de la ferme. Avec lui, nous divisons par 10 les rejets de C02 (3 tonnes par an contre 44 auparavant) !

De plus, le miscanthus se cultive sans produits phytosanitaires. C'est pourquoi nous l'avons planté sur un périmètre de captage d'eau, ce qui permet la protection de cette ressource

LE JARDIN EN PERMACULTURE

En 2017, un jardin en permaculture a vu le jour à la ferme. Nous y avons implanté un verger multiétagé pour produire sans énergie fossile, avec le minimum d’eau et d’énergie humaine.

Vous retrouverez ainsi à la boutique nos herbes aromatiques, potages de saison élaborés sur la base de ces plantes cultivées.

LA FORÊT-JARDIN, LE DERNIER NÉ DE LA FERME

Nous avons débuté la réalisation d’une forêt-jardin dont le but est de produire en quasi-autonomie. Ici vont se côtoyer arbres fruitiers, plantes aromatiques et herbacées dans ce lieu différent, enrichissant pour la biodiversité de la ferme.  

Mais tout ceci ne se fait pas tout seul... C'est pourquoi nous avons choisi de travailler avec des partenaires qui nous permettent de mieux connaître, mesurer, comprendre notre environnement. 

Parmi eux, le Muséum d’Histoire Naturelle de Paris avec qui nous comptons et mesurons l'évolution de la biodiversité sur la Ferme. Cette collaboration permet de valider nos pratiques et d'enrichir leur base de données. 

Nous avons également un partenariat avec la Chambre d'Agriculture de l'Eure, la Fondation de France, la Bergerie de Villarceaul'INRA (Institut National de la Recherche Agronomique), FABulous Farmers et le GIEE Adan

INRA Ferme des Ruelles
Fabulous Farmers Ferme des Ruelles
Chambre D’agriculture
Musée National d'histoire naturelle Ferme des Ruelles
Fondation de France Ferme des Ruelles
GIEE Ferme des Ruelles